[Foot-L1] Neymar, l’inestimable coup de projecteur

« Neymar n’est pas cher ». N’en déplaise aux apôtres de la décroissance ou autres allergiques au pétrodollar, on s’accorderait presque à valider les propos du Special One, José Mourinho. Le technicien portugais, maître dans l’art de la punchline et du contre-pied, voit certainement ici la justesse des calculs du club parisien, port d’accueil du gamin de Mogi das Cruzes.

 

Paris, l’acte capital

Bien sûr, le coup réalisé est magistral sur un plan purement sportif. D’ailleurs, comment pourrait-il ne pas l’être ? Le Paris Saint-Germain vient d’enrôler l’un des meilleurs ambassadeurs du sport roi, le produit de luxe ultime de la discipline. En résumé, le successeur désigné de la doublette Messi-Ronaldo au palmarès du Ballon d’or, quand ces deux-là auront mis un peu de leur génie à la retraite… L’arrivée d’un tel halo de classe et de talent est d’autant plus remarquable que le Brésilien vient en France pour y passer les plus belles années de sa carrière de footballeur. En 2001, Ronaldinho Gaúcho signait dans la capitale pour y éclore, Zlatan Ibrahimović déposait quant à lui des valises déjà bien pleines en 2012. À l’aube de cette nouvelle saison, l’ogre parisien tape du poing sur la table en doublant le prix du plus gros transfert de l’histoire (Paul Pogba, de la Juventus à Manchester United en 2016, pour la modique somme de 105 millions d’euros). Affolant, affligeant, excitant. Les qualificatifs ne sauraient suffire à décrire une opération qui va forcément mouvoir la position de l’épicentre de la planète foot. En défaisant la MSN (la triplette Messi – Suárez – Neymar), Paris et QSI* glissent un bel atout dans le jeu de la Ligue 1, mettant en branle les certitudes d’une liga professionnelle espagnole peu encline à lâcher l’une de ses locomotives. Le football français reçoit un invité qu’il pensait exclusif aux prestigieuses soirées d’un noyau privilégié (FC Barcelone, Real Madrid, Bayern Munich. Etc). Il serait certes imprudent de faire rimer planche à billets avec tableau noir et rectangle vert, jurisprudences Manchester City ou Malaga obligent. Paris se dote néanmoins des services d’une superstar à même de l’élever à l’échelon supérieur en termes de visibilité, et qui doit lui faire crever l’écran sur l’échiquier européen. Quid d’une éventuelle élimination en quarts de finale de Champion’s League au printemps 2018 ? C’est ici que les puristes attendront le club parisien et sa vedette, un peu moins sur les pelouses de Malherbe ou de Roudourou.

France dreams bigger

En France, l’enthousiasme ne se contente pas de gagner la seule capitale : il se propage auprès de tous les acteurs du football français, observateurs attentifs et autres suiveurs inhabituels. Les retours en France de Marcelo Bielsa (à Lille) et de Claudio Ranieri (à Nantes) avaient déjà pu rassurer sur la capacité de notre élite à confirmer et peaufiner son renouveau. Avec Neymar (105 buts en 186 apparitions avec Barcelone) dans ses rangs, la Ligue 1 devrait voir exploser son exposition à l’international. La Ligue 1 Conforama, par le prisme de l’ex-blaugrana, rayonnera comme jamais sur un marché asiatique (notamment) fasciné par les rois du Vieux Continent. Le spécialiste hexagonal du mobilier peut se féliciter de sa récente association avec le foot pro français, concrétisée par un contrat de naming sur trois saisons (pour 25 millions d’euros). Le degré de sympathie dont jouit l’artiste auriverde devrait également constituer une variable susceptible de doper les droits TV de L1 et L2. Les retombées économiques et sportives à venir sont évidentes, bien que cette « folie raisonnable » puisse choquer voire agacer.

L’analyse lucide de l’économiste saura expliquer au mieux les 222 millions d’euros déboursés par Paris et son nouveau directeur sportif Antero Henrique. Offre et demande : les capitaux des grosses cylindrées ont une fois de plus régulé les principaux mouvements de ce mercato (et ce n’est pas terminé). Pour l’inconditionnel français du ballon rond, cette énième percée du PSG dans l’ultra foot-business est une aubaine. Quoiqu’en disent les moralistes, souhaitons un scénario à la hauteur du casting proposé. Ação !**

AB

*Qatar Investment Authority
**Action !

 

Une réflexion sur “[Foot-L1] Neymar, l’inestimable coup de projecteur

  1. Great goods from you, man. I’ve understand your
    stuff previous to annd you are just too excellent. I really like what you
    have acquired here, really like what you are stating and thhe way
    in which you say it. Yoou make it entertaining and you still care for too keep it wise.
    I can not wait to read much more from you. This is
    actually a tremendous web site. https://goo.gl/

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s